Modèle contestation retrait de points

Des niveaux variables de revenu garanti ont déplacé le taux de retrait initial sécuritaire d`environ 4 points de pourcentage en moyenne (d`environ 6 pour cent lorsque 95 pour cent de la fortune était en revenu garanti, contre environ 2 pour cent lorsque seulement 5 pour cent de la richesse revenu garanti). En revanche, les niveaux variables de dépenses non discrétionnaires tendaient à décaler les taux de retrait d`environ 50 points de base (détenant le niveau de revenu garanti constant). Le passage à un modèle de retours prévisionnels a abaissé les taux de retrait sûrs d`environ 1%, en moyenne. Finke, Michael, Wade Pfau, et Duncan Williams. 2012. «flexibilité des dépenses et taux de retrait sûrs». Journal de la planification financière 25 (3): 44 – 51. Blanchett, David M. 2013. “Formules simples pour implémenter des stratégies de retrait complexes.” Journal de planification financière 26 (9): 40 – 48. Cooley, Philip L., Hubbard, Carl L. et Daniel T. Walz.

1998. «épargne-retraite: choisir un taux de retrait durable». Journal de l`Association américaine des investisseurs individuels 20 (2): 16 – 21. Bengen, William P. 1994. «Détermination des taux de retrait à l`aide de données historiques». Journal de la planification financière 7 (4): 171 – 180. Quelle que soit l`espèce utilisée, le protocole devrait également décrire les effets négatifs attendus liés aux médicaments utilisés. Les effets qui sont pertinents sont ceux qui affectent la douleur et la détresse et la consommation de nourriture et d`eau, les réactions indésirables aux nouveaux composés, et les effets liés au sevrage de la drogue, en particulier lorsque de nouveaux composés sont introduits. Lors de l`examen du retrait, les effets néfastes dépendent du type de médicament et de l`état de santé des animaux. 89 il est important de noter que tous les médicaments d`abus ne produisent pas de dépendance physique.

L`exposition extensive aux psychostimulants est associée à la dépendance psychologique, et cette caractéristique est un élément clé de beaucoup de modèles de toxicomanie discutés plus tôt. Cependant, l`arrêt de ces médicaments n`entraîne pas de réactions physiologiques reflétant des altérations dans les points de l`organisme homéostatique. En outre, de nombreux modèles d`abus de drogues conçoivent spécifiquement le schéma posologique pour éviter le développement de la tolérance et de la dépendance parce que ce ne sont pas les questions posées et peuvent effectivement modifier les résultats obtenus. Pour les études visant à évaluer la production de la dépendance physique, les syndromes de sevrage ne se ressemblent pas dans toutes les classes pharmacologiques. Le sevrage des opioïdes chez les rongeurs est caractérisé par la diarrhée, la rhinorrhée, les dents qui Chattering, les «shakes de chien humide» et la diminution de la consommation alimentaire (anorexie) entraînant une perte de poids. Bien que désagréable, le sevrage des opiacés chez les rongeurs n`est pas typiquement mortel. 38 les comportements associés au sevrage de la nicotine comprennent les brefs, les halètements, les secousses, les tremblements, les dents qui Chattering, la mastication, la ptose et les rayures. 57 une surprise accrue réponse est une indication d`irritabilité accrue après la fin de la perfusion de nicotine. Le retrait des dépresseurs du SNC tels que l`éthanol, les benzodiazépines et les barbituriques provoque à l`inverse l`anxiété, une hypertension artérielle et des crises potentiellement mortelles. 51, 79 en fait, l`un des tests pour évaluer la sévérité du sevrage de l`éthanol chez le rat est la susceptibilité aux saisies audiogéniques. 45 les protocoles y compris ce test peuvent être classés comme catégorie de douleur E (c`est-à-dire, douleur ou détresse non soulagée), parce que l`administration de tout médicament sédatif ou analgésique compromettrait le comportement de saisie.

Bien que les saisies soient généralement de courte durée (moins de 60 s), une surveillance attentive est nécessaire, tout comme un plan d`urgence pour traiter les complications.